Automobiles sportives des années 60

Dans cette nouvelle rubrique Portfolio, je vous présente des  automobiles dont le style me touche: design pure, audacieux ou même délicieusement suranné. Cette sélection totalement subjective commence haut en couleur avec les sportives des années soixante. Nombreux sont ceux qui considèrent cette période comme l’apogée du design du fait de ces formes douces qui semblent donner une aérodynamique excellente ainsi qu’une allure considérable à ces modèles. Voici donc, chers amis, ma sélection:

Maserati Birdcage tipo 60/61 – 1959

Un gabarit menu et une petite mécanique lui donneront pourtant des heures de gloire aux mains de pilotes comme Stirling Moss. Cependant sa présence dans ce portfolio est due à sa ligne. Une élégance rare pour un galbe dicté uniquement par la fonctionnalité minimaliste. En effet Giulio Alfieri s’était donné pour seul impératif de faire une carrosserie qui colle au plus près de tous les éléments mécaniques. Une carrosserie d’ingénieur et non de styliste. Elle connue plusieurs déclinaisons selon les réglementations des courses auxquelles elle participait: pare-brise haut, queue longue, etc. La tipo 60 reste ma préférée par sa compacité.

« Si le titre de Petite Princesse devait être décerné à une automobile […] ce serait sans doute à la Maserati birdcage tipo 60 qu’il serait attribué. Princesse et non pas reine, […] »

Extrait du livre Carnets de rêve, Carnets d’atelier ou réalisation d’une Maserati Birdcage

 

Jaguar Type E – 1961

Enzo Ferrari avait qualifié la Jaguar type E de plus belle voiture du monde; superbe compliment. J’ai personnellement toujours été subjugué par son capot qui semble infini aussi bien sur la version coupé que cabriolet.

 

Aston Martin DB5 – 1963

Connue pour être la voiture de James Bond dans Goldfinger (Sean Connery), Opération Tonnerre (Sean Connery), GoldenEye (Pierce Brosnan), Demain ne meurt jamais (Pierce Brosnan), Casino Royale (Daniel Craig) et Skyfall (Daniel Craig). Elle existe aussi en version break de chasse.

 

Porsche 904 GTS – 1964

Dans les années 60, Porsche présentait aussi ses premiers modèles de 911 qui deviendra la voiture emblématique de la marque pour les années à venir. Mais la 904 GTS est différente, beaucoup moins civilisée. Il s’agit en effet d’une voiture de course homologuée pour la route plus que d’une voiture de sport.

 

Lamborghini Miura – 1966

Avec la Porsche 904 GTS, la Lamborghini Miura fait parti des premières voitures à recevoir un moteur en position centrale arrière. A cette époque Enzo Ferrari qui utilisait déjà cette architecture en compétition ne souhaitait pas l’appliquer sur les modèles grand tourisme. La ligne qui en résulte est très équilibrée avec un habitacle bien recentré.

La pureté d'une ligne simple
La pureté d’une ligne simple

 

Alfa Romeo Tipo 33 Stradale – 1967

C’est un étonnant mélange que cette Alfa Romeo Tipo 33 Stradale: Elle semble échappée d’un circuit avec son architecture à moteur central arrière mais possède une surface vitrée que bien des routières n’offrent pas. La dénomination Stradale nous aide à trancher: c’est une voiture de sport et non une voiture de course. Ses portières en élytre sont magnifiques et ses courbes tout en douceur lui assurent un aérodynamisme très esthétique.

 

Ferrari P4 – 1967

La série des Ferrari P arrive dans les années soixante et jusqu’au milieu des années soixante-dix. La P4 représente pour moi le design typique de cette époque. Des rondeurs, encore des rondeurs, toujours des rondeurs et la course sera gagnée?

Ferrari P4
Ferrari P4

 

Toyota 2000 GT – 1967

Petite surprise dans ce portfolio: Une japonaise! Un petit air de Jaguar type E mais les années 70 pointent le bout de leur nez: La ligne se tend et les angles se referment pour devenir aigus. Des éléments stylistiques sont d’une incroyable modernité comme les phares avant. En 2010, le Nissan Juke choquera le public avec le même type d’optiques mais un design beaucoup moins réussi. James Bond aura même droit à une version très spéciale dans On ne vit que deux fois. Toyota a accepté de produire deux « spider » pour les besoins du film (encombrement de la caméra et stature de l’acteur).

 

logo

 

 

 

Crédits photographiques:

Maserati Birdcage 1960
http://www.ausmotive.com/2010/05/04/maserati-tipo-61-birdcage-achieves-auction-record.html

Jaguar type E 1961
http://blog.hemmings.com/index.php/2013/11/22/series-i-jaguar-e-type-sets-auction-record-at-new-york-sale/
http://www.w12.fr/2/jaguar-type-e.html

Aston Martin db5 1963
http://wall.alphacoders.com/by_sub_category.php?id=203170
http://gototr.com/14269/aston-martin-db5/aston-martin-db5-james-bond-16-on-gallery-aston-martin/

Porsche 904 GTS 1964
http://www.motorsportretro.com/2012/03/1964-porsche-904-gts/

Lamborghini Muria 1966
http://www.lamborghini.com/en/masterpieces/miura/

Alfa Romeo Tipo 33 Stradale 1967
http://www.car-revs-daily.com/2013/12/26/iconic-classic-supercars-1967-1969-alfa-romeo-tipo-33-stradale/

Ferrari P4 1967
http://www.supercompressor.com/rides/desktop-wallpaper-of-the-1967-ferrari-330-p4-race-car

Toyota 2000 GT 1967
http://blog.hemmings.com/index.php/2013/03/19/toyota-2000gt-heads-to-auction/
http://forum.miata.net/vb/showthread.php?t=529054

Laisser un commentaire