Bricolage et personnalisation de bagages

En m’aventurant dans le grenier de la maison de ma grand-mère, je suis tombé sur une petite valise en carton noire (fibre vulcanisée pour être exact) qui servait à stocker des documents administratifs. Pour l’utiliser, je devais la restaurer.  J’en ai profité pour la personnaliser à la manière des malletiers avec des bandes de couleur et mes initiales. Voici donc quelques explications et conseils pour ceux qui seraient tentés par cette activité de weekend.

Malles superposées devant un magasin Goyard
Malles superposées devant un magasin Goyard

L’inspiration a été facile à trouver notamment grâce à quelques photos chinées sur Pinterest à l’image de cette installations de malles superposées  chez Goyard. Nombre et disposition des bandes, dessin des initiales, etc. Au final j’ai opté pour une double bande centrale dont la couleur fut imposée par les quelques tubes de peinture disponibles: Jaune et verte.

Mes 3 initiales ont d’abord été dessinées sur l’ordinateur, puis imprimées. J’ai pu découper les lettres, me servant ainsi de la feuille comme d’un pochoir. Vous pourrez trouver de nombreux exemples de ces polices en tapant « three letters circle » dans Google images.

J’ai décidé de ne pas restaurer parfaitement la valise. En effet, son état ne me permettait pas d’obtenir un résultat parfait, j’ai donc préféré lui conserver une certaine patine. Dès lors j’ai simplement refait les angles et les arrêtes avec de la teinture noire avec un brossage énergique.

Du Scotch de peintre m’a aidé à tracer des bandes droites et j’ai utilisé un petit rouleau pour les remplir. On note néanmoins une légère différence de hauteur entre la partie peinte et celle sans peinture une fois qu’on enlève le ruban adhésif. Je n’ai pas su déterminer si cela était du à la peinture ou au Scotch.

La peinture est de l’acrylique a été déposée avec l’aide d’un pinceau pour les initiales. Je pense désormais qu’une peinture à la bombe serait plus fine et uniforme.

 

Les bandes de couleur étaient utilisées pour pouvoir repérer plus facilement les bagages. De nos jours, elles sont un élément de personnalisation qui rendent le bagage unique et redonnent un peu de sens au luxe: quand on dépense l’équivalent d’un loyer dans un sac cabas, on peut apprécier qu’il ne soit pas la copie exacte de celui du voisin. J’ai aussi perçu un certain snobisme dans cette nouvelle mode: s’agit-il de se sentir unique ou simplement de montrer aux autres qu’on peut prendre le risque de moins bien revendre ses affaires?

Personnellement je n’ai pas tranché et j’ai beaucoup apprécié cet exercice. Ma petite valise en carton a rencontré un franc succès dans les différents aéroports où elle a posé les pieds.

Bon bricolage!

logo

Laisser un commentaire